Guide voyage costarica

Guide voyage Costa Rica

Bordé à la fois par l'océan Pacifique et par la mer des Caraïbes, le Costa Rica convie les voyageurs à contempler ses plages paradisiaques. Eaux cristallines et cocotiers marquent les côtes qui attirent les tortues au moment de la ponte. L'intérieur des terres recèle des joyaux naturels et historiques incontournables : cascades d'eau cristalline, volcans actifs, sites archéologiques millénaires... Les multiples parcs nationaux protègent une faune et une flore riches, sompteuses.

Tous nos voyages au Costa Rica

Fiche pays
Climat

Le Costa Rica ne connaît que deux périodes climatiques : la saison sèche qui s'étend de décembre à avril et la saison des pluies (ou verte) qui commence en mai, mais il ne pleut pas en permanence pour autant. Il s'agit de perturbations tropicales accompagnées de fortes averses mais brèves. C'est à cette saison qu'il est possible d'apercevoir la ponte des tortues et que la végétation est la plus luxuriante. Pour voir les orchidées en fleur, avril est le moment idéal alors que pour profiter des plages, c'est en saison sèche qu'il faut se rendre dans le pays.

Pays

Le Costa Rica se site au sud du Nicaragua et au nord du Panama, entre la mer des Caraïbes et l'océan Pacifique. Il possède une superficie de 51 100 km2 pour plus de 4,75 millions d'habitants. Sa capitale est San José. C'est une démocratie présidentielle dirigée par le président Luis Guillermo Solis. La langue officielle est l'espagnol. Les ressources principales du Costa Rica sont l'agriculture et le tourisme. Ce sanctuaire reconnu abrite sur son territoire 5 % de la biodiversité mondiale, une faune et une flore dont il est possible d'approcher les mystères grâce aux infrastructures mises en place dans les réserves et parcs nationaux.

L'artisanat

Les Indiens Borucas ont acquis une maîtrise du travail du bois qu'ils mettent au service de la fête des Petits Diables, pendant laquelle ils arborent les masques en bois qu'ils ont confectionnés. Il est également possible d'admirer les bijoux végétaux, fabriqués à partir de coco ou d'autres graines, mais aussi par des petites charrettes typiques disponibles dans toutes les dimensions possibles.
Les Costaricains ont développé deux activités en particulier : le rodéo et la pêche au gros. La première s'observe surtout dans les plaines, où les fermes et ranchs parsèment le paysage. Les démonstrations de rodéos sont accessibles au public. La seconde donne lieu à des prises parfois spectaculaires. Les tailles des daurades et des marlins valent le coup d'oeil.

Informations pratiques
  • Passeport et visa

    Un visa n'est pas nécessaire pour les ressortissants de l'Union européenne pour tout séjour de moins de 90 jours. Cependant, ils doivent obligatoirement être titulaires d'un passeport en cours de validité, ayant un minimum de 6 mois de validité après la date de sortie du territoire. À l'arrivée, le billet d'avion retour doit être présenté.

  • Formalités douanières

    Il est interdit d'importer des aliments. Les cigarettes sont limitées à 500 par personne et l'alcool à 2 l. Au retour, une taxe d'aéroport de 27 $ est demandée. L'exportation de graines et de plantes exotiques est interdite, sauf si l'on possède un certificat d'exportation, souvent fourni par le vendeur lors de la transaction. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs .

  • Boucler sa valise

    Il faut prévoir des vêtements légers, mais également penser à emporter des vêtements chauds pour les séjours en altitude, où les soirées sont fraîches. Pour se protéger des pluies, une veste imperméable ou un parapluie sont nécessaires. Selons les activités prévues, des chaussures de marche et/ou un masque, un tuba et des palmes seront à emmener.

  • Santé

    Il est recommandé, mais pas obligatoire, de se faire vacciner contre la fièvre jaune. Les insectes étant vecteurs de maladie, il faut s'en protéger grâce à des répulsifs et moustiquaires. Renseignez vous sur le site http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs . Toutes les grandes villes disposent de pharmacies qui commercialisent des médicaments sous licence américaine facilement reconnaissables. Les Français doivent régler leurs soins médicaux sur place et conserver les justificatifs afin de demander le remboursement par la Sécurité sociale à leur retour.

  • Electricité

    Le courant est du 110 volts ou 220 volts partout. Un adaptateur est parfois nécessaire.

  • Devises

    Le colón est la monnaie locale. À l'heure où nous écrivons ces lignes, 1 € vaut 736 ¢. Afin de vous assurer du taux de change avant votre séjour, consultez https://fr.finance.yahoo.com/devises/convertisseur/ .

  • Carte bancaire

    Les cartes de paiement sont en grande majorité acceptées dans tout le pays et il existe plusieurs distributeurs automatiques dans les grandes villes. Cependant, ils n'acceptent pas tous le même type de carte. Les banques acceptent de changer les chèques de voyage, mais certaines agences de province ne reconnaissent pas encore l'euro bien que l'adaptation soit en cours.

  • Dollar americain

    Le dollar américain est accepté pratiquement partout. Attention, le taux de change qu'appliquent les commerçants est souvent en leur faveur, au détriment de l'acheteur ! La plupart des prix des produits sont affichés en dollars, exceptés ceux de la vie quotidienne.

Calendrier

1er janvier : Nouvel An.
11 avril : jour de Juan Santamaría.
Jeudi et Vendredi saints.
1er mai : fête du Travail.
25 juillet : fête du Guanacaste, célébrant l'annexion de la province.
2 août : jour de Notre-Dame-des-Anges.
15 août : Assomption.
15 septembre : fête de l'Indépendance.
12 octobre : jour de la Diversité culturelle.
1er novembre : Toussaint.
25 décembre : Noël.

Lexique des expressions courantes

De tous les pays d'Amérique latine, c'est au Costa Rica que la langue se rapproche le plus du castillan originel.


Un, une : uno, una.

Deux : dos.

Trois : tres.

Bonjour (le matin) : buenos días.

Bonsoir : buenas tardes.

Bonne nuit : buenas noches.

Bonjour (familier) : ¡ hola !

Au revoir : hasta luego.

S'il vous plaît : por favor.

Merci : gracias.

Excusez-moi : discúlpeme.

Oui : sí.

Non : no.

Je ne comprends pas : no comprendo.

Parlez-vous français ? : ¿ Habla francés ?

C'est combien ? : ¿ Cuánto es ?

Je ne sais pas : no sé.

Eau : agua.

Toilettes : baños.

Change : cambio.

Timbres : sellos.

Aéroport : aeropuerto.

Police : policia.

Voiture : coche.

Aujourd'hui : hoy.

Jour : dia.

Jour : noche.

Notre Conseil

Les Costaricains sont un peuple très courtois, qui use des mêmes règles de politesse qu'en Europe. Les Ticos se saluent en se serrant la main et emploient le Don et le Dona en lieu et place de nos monsieur et madame. Attention à ne pas porter de tenues provocantes, les Costaricains ne tolèrent que rarement les shorts ou les mini-jupes dans leurs villes. Par ailleurs, le nudisme n'est pas pratiqué sur les plages.

Top 10 des incontournables
  • Tortuguero Parque nacional (Carte : F 2-F3)

    À 1 km au sud de Tortuguero. L'attraction majeure du parc est nocturne, il s'agit de la ponte des tortues. Pour éviter de perturber les reptiles, il est interdit d'emporter des cigarettes ou plus simplement de faire du bruit. Le jeu en vaut la chandelle, on se retrouve bercé par le bruit des vagues, à observer les tortues creuser dans le sable pour protéger leur précieux oeufs. Le parc est bien évidemment aussi ouvert le jour et toutes sortes d'espèces animales s'y croisent. Il est possible de s'y balader en kayak.

  • Parque nacional Marino Ballena (Carte : E5)

    Situé entre Dominical et Uvita. Ce parc tient son nom des baleines à bosse qui ont fait de ces eaux une étape de leur voyage sans fin. L'atout majeur de Marino Ballena est la plongée sous-marine, qui permet d'admirer toute la richesse des ondes locales et les coraux remarquablement préservés. Non loin de là se dresse l'isla Ballena, accessible par bateau, qui sert de refuge à un grand nombre d'espèces d'oiseaux marins, comme les Fous de Bassan et les frégates.

  • Parque nacional volcán Arenal (Carte : C2)

    À 12 km à l'ouest de La Fortuna. Depuis le jour tragique de son réveil, en juillet 1968, le volcan Arenal n'a plus connu le sommeil. s'il a tué 76 personnes, ravagé deux villages et engloutit 45 000 bêtes ce jour-là, les habitants composent depuis avec le géant de feu et restent à distance raisonnable. Lors de nuits au ciel dégagé, il est ainsi possible d'admirer le volcan et les gerbes de lave et de feu qu'il crache.

  • Parque nacional Rincón de la Vieja (Carte : B2)

    À 25 km au nord de Liberia. L'activité volcanique du Rincón de la Vieja est évidente, même si sa dernière éruption d'importance remonte à 1998. Il est aujourd'hui possible de gravir le volcan et d'accéder à son sommet et à ses neuf cratères, mais l'ascension demande quelques efforts. La chaleur humide rend la respiration parfois difficile et le sentier de 8 km est pentu.

  • Cataratas La Paz (Carte : E3)

    Au nord du volcan Poás, sur la route conduisant d'Alajuela à Puerto Viejo de Sarapiquí. Réputées pour être les plus belles chutes d'eau du Costa Rica, les Cataratas La Paz, sur le Rio La Paz, sont constituées de deux cascades écumantes qui se succèdent. Pour souligner leur majesté et offrir une expérience nocturne inoubliable, un éclairage a été installé. Les eaux de ces belles cataractes auraient des vertus curatives et apaisantes sur l'organisme humain.

  • Parque nacional Corcovado (Carte : F6)

    Entrée principale à La Sirena, au sud-ouest de la péninsule. Dans ce parc principalement constitué de forêt vierge, il tombe plus de 5 m de pluie, en moyenne, chaque année. La faune est un trésor inestimable, d'une diversité incroyable, avec 140 espèces de mammifères, 6 000 espèces d'insectes, 117 reptiles et amphibiens, 367 oiseaux et toutes les espèces de félins du Costa Rica. La flore y est tout aussi développée, de la mangrove aux fougères arborescentes

  • Guayabo (Carte : F4)

    Situé à 12 km au nord de Turrialba. Ouvert tous les jours de 9 h à 16 h. Guayabo est un gigantesque site archéologique qui semble avoir été l'épicentre d'une civilisation 1 000 ans avant notre ère. Celleci aurait mystérieusement disparu. Certains pensent qu'une guerre tribale a précipité leur extinction, tandis que d'autres favorisent la thèse de l'épidémie. Le site a été découvert à la fin du xixe siècle, mais les fouilles n'ont véritablement commencé qu'en 1968, sous l'égide de Carlos Aguilar Piedra.

  • San Vito (Carte : G6)

    À 110 km au sud-est de San Isidro del General. Dans cette petite ville de 10 000 habitants, fondée dans les années 1950 par des immigrants italiens, il règne une atmosphère pittoresque et une agréable fraîcheur, grâce à la brume qui s'invite très souvent dans la région. La ville est également le lieu de commerce privilégié des Indiens Guaymis, vivant entre le Costa Rica et le Panama, qui viennent vendre ici leur artisanat.

  • Quepos (Carte : D4-D5)

    À 70 km au sud de Jacó. Quepos est la deuxième ville la plus importante de la région. Son nom lui vient de la tribu indienne qui vivait autrefois sur ces terres avant la conquête espagnole : les Quepoas. À l'inverse de sa concurrente Jacó, Quepos a réussi à ne pas totalement succomber aux sirènes du tourisme. Des activités sont tout de même organisées en ville et facilitent les échanges entre les vacanciers et les locaux, comme des petits marchés couverts. Sur les étals, on trouve des fruits issus des productions locales et des poissons des côtes environnantes.

  • Pavones (Carte : G7)

    À 20 km au sud de Playa Zancudo. Les plages de Pavones ne sont pas appropriées pour les baignades en famille, car ici, c'est le paradis des surfeurs. Les vagues sont hautes, longues, et déferlent sans interruption, faisant de ce spot l'un des plus courus de toute la côte pacifique de l'Amérique Centrale. Il est cependant réservé aux surfeurs avertis, les flots pouvant se révéler dangereux pour les non-initiés. Les meilleures conditions pour le surf sont réunies pendant la saison verte, de mai à octobre.

Points d'interêts touristique
  • Tortuguero Parque nacional (Carte : F 2-F3)
  • Parque nacional Marino Ballena (Carte : E5)
  • Parque nacional volcán Arenal (Carte : C2)
  • Parque nacional Rincón de la Vieja (Carte : B2)
  • Cataratas La Paz (E3)
  • Parque nacional Corcovado (F6)
  • Guayabo (F4)
  • San Vito (Carte : G6)
  • Quepos (Carte : D4-D5)
  • Pavones (Carte : G7)
Pourquoi nous choisir